La Trufa Canina

La Trufa est une réalité du marché spécialisé de l’alimentation pour chiens et pour chats, née d’un projet de recherche privé en quête de l’alimentation idéale pour ce type d’animaux. À l’époque, pour répondre aux besoins la concurrence et de la santé, après avoir essayé tous les aliments sur le marché, un groupe de spécialistes du secteur a consacré pendant plusieurs années les efforts nécessaires à l’élaboration de formules et de critères qui permettraient le développement d’un certain nombre d’aliments qui, d’une manière simple et facile, pourrait faire croître et alimenter les animaux traités. Ces derniers, aux typologies très hétérogènes avec des problématiques spécifiques à chacune de leur race, sont devenus des animaux en bonne santé de manière stable qui ont pu atteindre ainsi leur potentiel génétique optimum. Ce projet a finalement abouti à nos marques actuelles : Zero et Il Tartufo.

Chez La Trufa, nous avons donné au grand public comme à la clientèle spécialisée la possibilité d’accéder à une gamme d’aliments de grande qualité pour les chiens et les chats. Notre objectif est de les élever et les alimenter de la meilleure façon possible à des coûts relativement modérés.

Chez La Trufa, nous avons donné aux clients spécialisés, comme au grand public à travers eux, la possibilité d’accéder à un certain nombre d’aliments de haute qualité pour chiens et chats, avec des formulations qui, tant sur le plan nutritionnel que sur l’apport en viande proposé à nos petits carnivores, se distinguent des aliments habituels du marché. Notre objectif est de les élever et de les nourrir le mieux possible, à des coûts relativement modérés, pour établir un rapport qualité/prix imbattable.

Le marché des aliments préparés pour chiens et chats a démarré en 1860, quand un électricien américain, James Spratt, a créé le premier « gâteau pour chien » préparé avec du blé, des légumes et du sang de génisse (bœuf). D’autres entreprises lui ont emboîté le pas et les aliments pour chiens cuits au four sont entrés dans le marché des produits alimentaires pour les animaux de compagnie, qui était auparavant dominé par les bouchers, en plus des restes de repas classiques. Fondamentalement, la plupart des formules disponibles pour les chiens et les chats dans notre secteur ne présentent qu’une légère évolution par rapport à ces origines. Envisager un secteur, au-delà de la simple rentabilité, dans lequel un chien ou un chat sont essentiellement des carnivores, est un concept qui nous est venu qu’au début de ce siècle, et pour nous, en tant qu’organisation, c’est notre Bible qui gouverne notre façon d’être. Savoir que n’importe quel chien sur la planète Terre est simplement et strictement sur le plan génétique un loup avec 78 chromosomes est essentiel à connaître pour pouvoir le nourrir correctement. Cette même philosophie (reposant sur la réalité) est exportable aux chats, de sorte que tous nos aliments, depuis notre Zero Low Daily (faible apport alimentaire) jusqu’à notre Il Tartufo Large Breeds, qui contiennent 88 % d’ingrédients d’origine animale à offrir aux chiens dans chaque croquette, suivent la même ligne directrice, reconnaître la réalité de nos chiens et chats. Nous vous recommandons fortement d’essayer nos produits et de vous abstenir, si vous aimez votre compagnon, des formulations et des ingrédients qui s’écartent de cette approche.

Certaines sources de protéines sont tout simplement meilleures que d’autres parce qu’elles offrent une meilleure combinaison d’acides aminés. Cette caractéristique des protéines de meilleure qualité porte le nom de valeur biologique (VB). La valeur biologique (VB) est une échelle de mesure qui détermine le pourcentage d’une source d’éléments nutritifs utilisé par le corps. En d’autres termes, la VB se réfère au niveau d’efficacité réelle selon lequel le corps utilise les protéines. Théoriquement, la VB la plus élevée de toute source d’alimentation est de 100 %.

Une liste nutritionnelle analytiquement correcte n’est pas tout, parce que nous pouvons y arriver de plusieurs façons, pour cette raison, la liste des ingrédients vous indique non seulement les principaux ingrédients, mais dans de nombreux cas peut également vous donner une idée de la qualité du produit. Conformément avec les normes de l’AAFCO (Association of American Feed Control Officials), l’emballage des aliments destinés aux chiens doit énumérer les ingrédients par leurs noms communs et dans l’ordre d’importance selon le poids. Par conséquent, lorsque vous lisez la liste des ingrédients, il convient de s’attarder sur l’ordre et savoir en quelle quantité spécifique ou générique ils sont présents. Il est également utile, dans une moindre mesure, de prendre en compte le nombre d’ingrédients. Sur notre site web www.iltartufocanino.com le lecteur peut obtenir beaucoup plus d’informations.

En rapport à la question sur la valeur biologique des aliments : à quoi bon avoir un aliment fait avec des protéines de la plus grande qualité s’il est mal ou non digéré ? Nous devons nous rappeler que les chiens et les chats sont des carnivores, par conséquent, à quoi bon avoir 28 ou 32 % de protéines, si elles sont de mauvaise qualité et indigestes ? Autrement dit, une grande partie de ce qui est mangé est expulsée dans les selles. Une alimentation qui n’est pas premium en est une dans laquelle la plupart des ingrédients ne sont pas d’origine animale (viande, œufs, poissons...), et qui présente, par conséquent, une meilleure digestibilité, une plus grande valeur biologique, une plus grande absorption, une meilleure utilisation et une expulsion de selles inférieure. En bref, un aliment PREMIUM en est un avec des niveaux élevés de protéines animales, provenant essentiellement de muscles (viandes, quelle que soit la manière de les décrire) avec une digestibilité élevée, à savoir, une valeur biologique élevée. Certaines sources de protéines sont tout simplement meilleures que d’autres parce qu’elles offrent une meilleure combinaison d’acides aminés. Cette caractéristique des protéines de meilleure qualité décrite ci-dessus porte le nom de valeur biologique (VB).

Il est clair que, chez l’homme, avoir accès à la bonne fréquence à des ingrédients de bonne qualité dans chacun de ses régimes alimentaires lui a permis, de manière générale, d’être en meilleure santé et de vivre plus longtemps et mieux. La Trufa permet que les chiens et les chats aient le choix de manger des ingrédients de première qualité, qui sont jusqu’à ce jour rares pour ce type d’animaux ; ces ingrédients leur permettront, comme nous, d’atteindre un meilleur état de santé. Chez La Trufa, nous travaillons avec des aliments qui conviennent tous à la consommation humaine, et nous le faisons avec des structures entrepreneuriales et professionnelles qui surpassent les dernières normes en matière de sécurité alimentaire.

Chez la Trufa, nous utilisons des aliments secs (10 % d’humidité) de qualité super-premium et ultra-premium, à savoir, une série de produits spécialisés pour les différents types et tranches d’âge de chiens et de chats, mais tout simplement nous utilisons la meilleure qualité que nous pouvons trouver au niveau mondial et nous maintenons toujours un rapport qualité/prix optimal... et nous ne cessons pas de travailler et de rechercher de nouveaux produits avec la même philosophie.

Nous travaillons avec des aliments qui conviennent tous à la consommation humaine, et nous le faisons avec des structures entrepreneuriales et professionnelles qui surpassent les dernières normes en matière de sécurité alimentaire. Dans nos formules, toujours adaptées aux besoins de ces carnivores, nous n’utilisons pas d’additifs ou d’antioxydants synthétiques de type BHT, BHA, Éthoxyquine ou encore de vitamine K non naturelle soluble dans les graisses, qui peuvent tous provoquer des allergies à répétition. Nos aliments ne comportent pas d’additifs chimiques, étant donné que toutes les valeurs nutritionnelles sont contenues dans leurs ingrédients et si nous sommes obligés de les utiliser pour une raison quelconque, ils sont toujours naturels (sélénium, vitamines naturelles...). Notre processus de production a dépassé, ce qui constitue aujourd’hui, la plus haute certification en matière de sécurité alimentaire de la FSSC 22000, une norme développée par la Foundation for Food Safety Systems Certification (Fondation pour la certification en matière de sécurité alimentaire) et reconnue par le GFSI (Global Food Safety Initiative). Cette norme est un outil complet en matière de sécurité alimentaire qui est basée sur la norme de gestion ISO 22000:2005 et le programme des prérequis pour la sécurité alimentaire dans la production alimentaire PAS 220:2008.

L’hydrolyse est un processus qui permet une meilleure assimilation des protéines en brisant suffisamment la structure protéique dans l’alimentation pour éliminer tout allergène et tout épitope allergène et éviter ainsi la reconnaissance immunitaire de la part des chiens ou des chats déjà sensibilisés aux protéines intactes. En procédant ainsi, nous obtenons de plus fortes réponses d’acceptation physiologique de la part des chiens et des chats à nos aliments et prévenons les problèmes d’hypersensibilité alimentaire. Un objectif secondaire est de briser les protéines au point qu’aucun antigène ne puisse être capable de provoquer une réponse immunitaire et conduire à la sensibilisation d’un individu n’ayant pas été en contact préalablement. Toutes les viandes déshydratées qui entrent dans nos aliments sont hydrolysées.

Nous devrions peut-être clarifier la question... Il a été démontré que l’exposition continue à une seule source de protéines peut provoquer des problèmes allergiques, pour cette raison, chez La Trufa, nous utilisons différentes sources de protéines permettant d’atteindre le même objectif nutritionnel. Changer l’alimentation d’un chien ou d’un chat, aussi longtemps qu’il reste équilibré est vraiment un critère subjectif du propriétaire. Dans des conditions naturelles, les types d’apports alimentaires disponibles pour ce type d’espèces sont très variés, dans le but de parvenir à former un seul régime alimentaire essentiellement carné, avec plusieurs touches variées dépendant du sous-ordre ou de la famille en question, à savoir qu’un félin chasse et manger essentiellement « toute chair qui bouge » et un canin est un chasseur ainsi qu’un charognard ; cette démarche permet d’obtenir un éventail légèrement plus large pour le même ordre, celui des carnivores. Mais d’une manière pratique, si l’alimentation satisfait tous les concepts décrits jusqu’à présent et que votre chien ou votre chat s’en trouve très bien, pourquoi souhaitez-vous alors lui donner une de ces conserves contenant des sous-produits et des additifs qui sentent très bon selon les critères de notre compagnon ?

Nous nous retrouvons de plus en plus dans un marché mondial, même si les lignes directrices et les normes de fabrication et d’étiquetage ne le sont pas, cet aspect génère certains inconvénients pour nous, les fabricants espagnols, nous pouvons dire que la grande majorité des fabricants se conforment à ce qu’indique l’étiquetage, mais dans certains cas, cette lacune législative permet à certaines images de produit, qui devraient correspondre à quelque chose de plus proche de la réalité, d’arriver au consommateur final.

Par exemple, si un aliment est décrit comme « Grain Free », mais contient de manière effective et réelle 10 ou 20 % de viande dans chaque croquette, aussi « Grain Free » qu’il soit, que pensez-vous entre dans le reste de sa composition ? Les aliments à faible VB sont donc peu nutritifs et de digestion très difficile. Les nomenclatures ne veulent rien dire s’il n’y a pas derrière ce dont a besoin un carnivore. Le fabricant n’a pas à étiqueter un aliment de haute qualité. Il lui suffit de le créer et la seule façon de le faire est en incluant des niveaux élevés de protéines animales déshydratées dans sa composition.

Ou dans un autre exemple, si dans un sac de 17 kg d’un de nos bons produits, nous avons besoin de 25 et 30 poulets dont il faut extraire puis déshydrater la viande, en plus des poissons et des œufs... Nous pouvons alors convenir que pour arriver à des productions industrielles, nous avons besoin de quantités infiniment plus grandes. Si tel est le cas, pensez-vous que d’autres puissent produire au niveau mondial avec des sources de protéines exotiques, sauvages ou rares ? Nous avons tous besoin de croire, mais il est essentiel que le consommateur fasse preuve de bon sens au moment de faire des achats.

Sous forme d’adjectif, holistique désigne une conception basée sur l’intégration totale et globale par rapport à un concept. Dans le secteur des aliments pour animaux, cela s’appliquerait d’un point de vue marketing à tous les aliments qui d’une manière globale et réelle couvrent tous les besoins des chiens ou des chats. Notre nouvelle gamme 2016 de Il Tartufo est une alimentation « holistique ». Par conséquent, dans ce produit, nous reconnaissons la nature des chiens ou des chats, et nous offrons une alimentation adéquate complète, au-delà de l’équilibre ou et des bonnes proportions, qu’ils peuvent assimiler à 100 % pour atteindre le sixième sens de leur bien-être. De là, des concepts tels que « naturel » ou « frais » sont plus que discutables. 70 % de poulet frais, proclame tel ou tel aliment. Nous vous promettons que tous les ingrédients que nous utilisons, et parmi lesquels certains « étaient mobiles », en plus de convenir à la consommation humaine, sont de la plus grande fraîcheur, mais ... pensez-vous, sur combien d’étagères de magasin avez-vous vu des aliments provenant de chambres frigorifiques qui les ont maintenus en bon état, comme vos steaks dans le réfrigérateur ? Comprendre les nuances de la nomenclature des ingrédients est fondamental pour déduire la technologie qui a servi à traiter la nourriture. Utiliser par exemple la viande déshydratée d’une espèce donnée est toujours mieux qu’autre chose.